Primo Accedant

Primo-accédant: conditions, pret immo, conseils

Publié le : 27 août 2022 01:52

Qu’il s’agisse d’un projet de vie à réaliser seul ou à deux, le premier achat immobilier est considéré comme l’un des investissements de long terme effrayant pour certaines personnes. Toutefois, il est possible aujourd’hui de se baser sur le statut de primo-accédant pour bénéficier des dispositifs plus attractifs. Bien que ce statut soit avantageux, il est tout de même important de respecter certaines règles. Que faut-il savoir du primo-accédant ? Nous aborderons davantage le sujet dans les lignes à suivre.

Primo-accédant : De quoi s’agit-il ?

Le statut « primo-accédant » se présente comme un statut particulièrement dédié aux personnes désirant acquérir un logement pour la première fois. En principe, « primo accédant » dispose d’un périmètre de définition assez large. Les emprunteurs peuvent donc s’en servir pour avoir plus de notoriété dans ce secteur.
Le primo-accédant concerne particulièrement les individus seuls ou en couple. Il s’agit précisément de ceux qui n’ont jamais été propriétaires d’une résidence principale pendant les deux dernières années. Au-delà de cette exigence, vous pouvez prétendre devenir un primo-accédant. Toute personne ayant ce statut bénéficiera de certains avantages spécifiques tels que :

  • Une réduction de TVA : en ayant le statut de primo-accédant, vous bénéficierez d’une réduction de 5,5 % sur l’achat d’un bien localiser dans des zones spécifiques. Il s’agit notamment des immobiliers situés dans l’agence nationale de la rénovation urbaine et dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.
  • Un taux d’intérêt avantageux : aujourd’hui, force est de constater que les primo-accédants (notamment les jeunes) peuvent bénéficier d’un taux d’intérêt moindre. Cela est dû à la captation plus facile de cette cible. Plus précisément, les banques disposent de tous les moyens permettant de les convaincre facilement. Les jeunes sont considérés comme des cibles permettant de générer le portefeuille client. Les banques peuvent donc leur vendre plus facilement les produits financiers connexes.
  • Une assurance emprunteur négociée : grâce au statut de primo-accédant, vous avez la possibilité de bénéficier des tarifs d’assurance emprunteur plus compétitive.

Quelles sont les conditions pour devenir primo-accédant ?

Pour rappel, le terme « primo-accédant » se présente comme un statut réservé à 2 typologies de personnes. Il s’agit notamment de :

  • Celle qui désire acquérir un logement principal pour la première fois ;
  • Celle qui n’a jamais été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux dernières années.

En effet, il peut arriver que 2 conjoints désirent bénéficier des conditions d’achat d’un immobilier neuf ou d’un ancien primo-accession. À ce niveau précis, chacun d’entre eux doit respecter la règle des 2 ans sans résidence principale à titre de propriétaire.
Par ailleurs, il est important de notifier que le fait d’être propriétaire dans une résidence secondaire ne constitue pas un obstacle pour l’acquisition du statut primo-accédant. Comme évoqué précédemment, ce statut est spécifiquement destiné à l’acquisition des résidences principales. Il faut donc en déduire que vous bénéficierez pleinement des avantages de primo-accédant, si votre investissement se tourne dans ce secteur.

Quels sont les dispositifs de prêt disponibles dans le statut primo-accédant ?

Les personnes éligibles au statut primo-accédant ont la possibilité de bénéficier de plusieurs avantages non négligeables. En dehors des réductions citées plus haut, sachez qu’il existe également plusieurs autres avantages. Il s’agit notamment de ceux qui concernent les dispositifs spécifiques de prêt.

Le prêt à taux zéro

Le prêt à taux 0 est considéré comme une mesure spécifique. Il a été mis en place dans le but d’exonérer le taux d’intérêt, d’une partie de la somme empruntée pour acheter l’immobilier. Bien que le prêt à taux 0 ne dispose pas des moyens nécessaires pour couvrir la totalité du financement, le statut primo-accédant offre plusieurs autres prêts pouvant le compléter.
Cependant, sachez que le prêt à taux 0 est soumis à certaines conditions de ressources et de localisation du bien. Les exigences pour être éligibles concernent également le nombre de personnes qui doit vivre dans l’immobilier à acheter. De même, le prêt à taux 0 doit impérativement figurer dans les types de bien immobilier énuméré ci-dessous :

  • Un terrain à bâtir et à construire ;
  • Un local commercial ou autre à transformer en habitation ;
  • Un logement sous contrat de location-accession ;
  • Un logement neuf ou assimilé : il s’agit notamment des cas de rénovation importante réalisée depuis moins de 5 ans dans les logements n’ayant jamais été habités.

Par ailleurs, vous devez savoir que le prêt à taux 0 ne peut pas être accordé par n’importe quel établissement bancaire. Il n’y a que des institutions de prêt ayant l’accord de l’état qui peuvent vous permettre d’accéder à cette option. Le remboursement peut s’effectuer de manière échelonnée, notamment entre 12 et 25 ans. Toutefois, les établissements de prêt peuvent parfaitement refuser votre dossier si vous présentez un risque d’insolvabilité trop important.

Le prêt à l’accession sociale

Le prêt à l’accession sociale figure parmi les dispositifs spécifiquement réservés aux ménages ayant des revenus très modestes et plafonnés. Comparativement au prêt à taux 0, celui-ci est également conventionné. Plus précisément, le prêt à l’accession sociale ne peut être délivré que par des établissements ayant un accord avec l’état. Grâce à cet emprunt, vous pouvez parfaitement financer l’intégralité de votre projet en primo accession d’une résidence principale. Cependant, sachez que cela n’inclut pas certains frais tels que :

  • Les frais annexes à l’instruction du dossier ;
  • Les frais de rénovation du logement ;
  • Les frais de notaire : cela concerne particulièrement les droits de mutation et d’émoluments ;
  • Etc.

Les personnes ayant le statut de primo-accédant bénéficieront de plusieurs avantages de la part du prêt de l’accession sociale. Voici donc quelques-uns d’entre eux :

  • La réduction des émoluments du notaire ;
  • La disparition des tests pour la publicité foncière sur l’hypothèque éventuelle du bien ;
  • Le plafonnement des frais de dossier ;
  • Etc.

Par ailleurs, vous devez savoir qu’il n’existe aucun apport personnel pouvant être exigé par l’établissement financier, notamment dans le cadre de l’obtention du prêt à l’accession sociale. Ce type d’emprunt propose des taux et des durées de remboursement variables. Cela peut varier entre 5 et 35 ans en fonction de l’établissement bancaire.

Le prêt immobilier conventionné

Le prêt immobilier conventionné peut être utilisé pour financer l’acquisition d’une résidence principale dans le marché. Vous avez la possibilité de le cumuler avec d’autres emprunts comme le prêt à taux Zéro.
Cependant, sachez que le prêt immobilier conventionné peut être accessible sans aucune condition de ressources des personnes ayant le statut primo-accédant. Concernant la durée de remboursement, elle varie généralement entre 5 et 30 ans. Vous avez également la possibilité de réduire ou de rallonger celle-ci jusqu’aux 35 ans maximum. Toutefois, cela varie en fonction de l’établissement bancaire.

Le prêt action logement

Le prêt action logement se présente comme un emprunt accessible à tous les salariés par employeur qui se charge de cotiser pour la construction d’un bien immobilier. Vous avez également la possibilité de cumuler ce type d’emploi à votre prêt à taux 0.
Grâce à un prêt action logement, il est possible de couvrir jusqu’à 30% de l’opération tout en bénéficiant des conditions plus avantageuses. Ce type d’emprunt est généralement très prisé par les employés pour combler l’absence d’apport personnel. De même, certains d’entre eux s’en servent pour réaliser les travaux de rénovation.

Les prêts de collectivités locales

En fonction des zones géographiques, de nombreuses possibilités existent aujourd’hui permettant au ménage plus modeste de bénéficier des subventions ou des prêts des collectivités locales. Il peut s’agir des systèmes d’emprunt mis en place par les communes, les régions ou les départements. Cela permet au foyer plus modeste de pouvoir acquérir leur résidence principale en toute sérénité et sans aucun apport.

Comment monter soigneusement son dossier de primo-accédant ?

De prime abord, sachez que l’achat d’un bien requiert une grande implication des futurs propriétaires. Les étapes réalisées pour y parvenir en toute sérénité peuvent parfois être longues et fastidieuses. Si vous disposez d’un statut de primo-accédant, alors l’idéal serait de bien constituer un dossier de crédit. Ce dernier est considéré comme la base de l’analyse faite par les conseillers bancaires. Si vous constituez soigneusement votre dossier, vous disposez davantage de chances pour obtenir le crédit. De même, le processus se déroulera dans les meilleures conditions possibles. Pour accéder à la propriété, cela nécessite un certain effort de transparence de la part du candidat.
Pour constituer un dossier de prêt, il faut nécessairement avoir un certain nombre de pièces justificatives. À titre illustratif, il peut être cité :

  • Les pièces d’identité ;
  • Le contrat de travail ;
  • Les bulletins de salaire des 3 derniers mois et celui du mois de décembre de l’année précédente ;
  • Les 2 avis d’imposition sur le revenu ;
  • Les relevés de compte ;
  • Les échéanciers de crédit en cours ;
  • Etc.

En ayant tous ces documents, vous augmentez davantage vos chances. Plus précisément, le banquier pourra mieux apprécier :

  • Votre situation financière ;
  • Votre niveau de sérieux et de motivation ;
  • Votre profil : s’il est épargnant ou dépensier ;
  • etc.

Primo-accédant : Quelques conseils pour réaliser son premier achat immobilier

En dehors des avantages et des aides spécifiques concernant le premier achat immobilier, plusieurs pistes existent aujourd’hui permettant de réduire considérablement votre budget d’achat. Cela concerne particulièrement les personnes ayant le statut primo-accédant. Voici donc quelques conseils à ne pas négliger.

Quelques questions avant d’acheter son premier appartement sous le statut de primo-accédant

Bien qu’il s’agisse d’un premier achat immobilier, il est important de se poser les bonnes questions avant de s’y lancer. Vous ne devez pas viser trop loin ni trop peu. Plus précisément, il faut tout mettre en œuvre afin que votre budget ne soit pas en péril. Pour démarrer en toute sérénité, voici quelques questions à se poser en étant dans le statut de primo-accédant :

  • Votre situation financière est-elle assez stable pour garantir le financement de ce premier achat immobilier ?
  • Dans quelle région faut-il acheter votre premier logement ?
  • Quels sont vos besoins en termes de superficie à moyen et court terme ?
  • Avez-vous les compétences nécessaires pour acheter un bien dans l’ancien avec travaux ?
  • Le logement à acheter sera-t-il facilement revendable dans le futur ?
  • Etc.

En apportant des réponses claires et précises à ces différentes interrogations, vous serez en mesure de définir précisément votre projet immobilier. Cela vous permettra d’estimer avec précision votre capacité d’emprunt. De cette manière, vous saurez avec certitude si vous pouvez ou non emprunter sans apport. Il en est de même pour la détermination du montant de l’apport personnel indispensable pour finaliser le financement.

Avant de passer à l’achat de votre premier bien immobilier, il est conseillé de mettre en concurrence plusieurs banques et organismes financiers. Ainsi, vous aurez l’occasion de comparer les taux d’intérêt de chacun d’entre eux. Cela vous permettra de choisir l’établissement financier qui proposera les meilleures conditions d’emprunt. De même, il est important de visiter plusieurs biens et programmes neufs. Une telle action vous permettra de choisir le bien immobilier qui répondra parfaitement à vos attentes.

Avoir un apport personnel

Avoir en sa possession un apport personnel est très bénéfique pour n’importe quelle personne se trouvant dans le statut de primo-accédant. Cela permet de réduire considérablement le montant du crédit immobilier. De même, avoir un apport personnel permet de prouver au banquier que vous avez anticipé votre acquisition. Ainsi, vous mettez davantage de chances à vos côtés.

De plus, avoir un apport personnel permet d’emprunter un capital inférieur à la valeur hypothécaire du bien immobilier à acheter. Il s’agit là d’un atout colossal permettant aux établissements bancaires de limiter les risques d’insolvabilité. Si vous ne disposez pas assez de ressources pour constituer un apport personnel, alors l’idéal est de solliciter vos parents ou grands-parents. Ces derniers seront certainement ravis de pouvoir participer à la réalisation de votre projet de vie.

Par ailleurs, force est de constater qu’il est difficile de constituer un apport personnel, notamment pour les personnes se lançant dans la vie active. Aujourd’hui, plusieurs primo-accédants ne possèdent pas des moyens nécessaires pour investir dans leur première résidence principale. Dans ce cas précis, ne vous paniquez pas, puisque les établissements bancaires ont tendance à accorder des prêts immobiliers ou personnes ayant ce statut et ne disposant pas d’un apport personnel. Les conditions sont beaucoup meilleures lorsque vous bénéficiez d’un prêt à taux 0. De même, si vous ne disposez pas des compétences nécessaires pour mieux négocier, n’hésitez pas à contacter un courtier. Étant un expert dans ce secteur, celui-ci vous permettra de réduire votre endettement.

Investir dans les programmes neufs

Dans le secteur de l’immobilier neuf, certains des bâtiments peuvent être frappés par la décote. De même, les propriétaires désirant liquider leurs bâtiments peuvent proposer des prix dérisoires. Cette situation peut se présenter dans les queues de programme lorsqu’il reste un ou deux appartements neufs en commercialisation. Le promoteur immobilier peut parfaitement baisser le prix de vente afin que la transaction se déroule le plus rapidement possible. Une telle situation se présente comme un profit à ne pas négliger lorsque vous désirez acheter votre premier appartement sous le statut de primo-accédant. Toutefois, il est important de préciser que les appartements de cette envergure ne disposent pas d’une meilleure orientation. Cependant, vous profiterez pleinement des avantages d’un logement neuf.

Investir dans l’immobilier locatif

Aujourd’hui, certaines personnes se trouvant sous le statut de primo-accédant ne disposent pas du budget nécessaire pour s’offrir une résidence principale de leur rêve. Si vous vous retrouvez dans cette situation, alors l’idéal serait de continuer à louer la résidence principale achetée tout en investissant une moindre somme dans l’immobilier locatif.

À titre illustratif, vous pouvez acheter un studio pas loin des universités ou des moyens de transport. Cela ne nécessiterait qu’un budget en dessous de 100000€. Le financement de la transaction s’effectuera grâce à un crédit immobilier. La revente ultérieure de ce studio peut-être assez conséquent pour vous permettre d’avoir un apport personnel considérable. De cette manière, vous pouvez ainsi acheter la résidence principale de vos rêves en utilisant les loyers perçus et l’argent de la vente.

Est-il possible de devenir primo-accédant sans apport personnel ?

En général, les institutions financières ont tendance à exiger un minimum d’apport personnel avant de réaliser un prêt immobilier. Le montant exigé varie généralement entre 5 et 10% du montant total sollicité. Pour acquérir un prêt de 300000€, vous devez disposer d’un apport évalué jusqu’à 30000€.

Cependant, sachez que certaines banques ne fonctionnent pas de cette manière. Celles-ci peuvent vous octroyer un prêt immobilier pouvant couvrir parfaitement l’intégralité de la transaction sans aucun apport. Il s’agit notamment du prix de l’appartement et des frais de notaire. Toutefois, les institutions financières qui proposeront cette offre sont particulièrement très pointilleuses. De même, ils analyseront votre profil afin de savoir si vous ne serez pas en état d’insolvabilité dans le futur. Il va falloir donc présenter un bon dossier permettant de convaincre la banque.

Pour réussir dans ce secteur, il est important d’avoir des revenus permettant de limiter au maximum le risque de la banque. Cela permet de réduire les incidents de paiement et de découvert important. Vous pouvez également mettre en place un regroupement de prêts avant de solliciter le crédit immobilier. Cela permettra d’assainir au maximum votre dossier.